Nord-Kivu : Un député alerte sur les conditions précaires de détention dans les prisons et cachots

Dans une correspondance adressée au gouverneur de province le 15 juin 2020, le Député Provincial prince Kihangi alerte sur les conditions précaires de détention dans les prisons, cachots et amigos au Nord-Kivu.

« c’est rarement que les gens mangent à la prison centrale de Munzenze, facilement vous pouvez passer une semaine sans manger et il y a des gens qui meurent de la faim. Si vous passez par l’administration pénitentiaire, vous allez vous rendre compte que parmi les effectifs, il y a des gens qui meurent, car il ne se passe pas un mois sans qu’il n’y ait plus de 5 morts », a déclaré le député Kihangi.

Il appelle à cet effet l’autorité provinciale à entrer en contact avec cette réalité de détention des prisonniers dans les maisons carcérales et prendre certaines mesures exceptionnelles d’urgence de sa compétence pour arrêter ces violations flagrantes des droits humains quotidiennement commises.

« J’ai l’impression que ceux qui passent par là et qui devraient rendre compte à l’autorité provinciale, ne le font pas comme ça devrait être, parce que si le gouverneur lui-même entrait en contact avec cette réalité en prison dans les minutes qui suivent, il devrait réagir », poursuit-il.

Et enfin, Prince Kihangi indique que les conditions de vie des prisonniers notamment la promiscuité aiguë due au surpeuplement, manque de nourriture, manque d’eau potable et des soins appropriés, sont de nature à exposer les détenus et prisonniers au Coronavirus, d’où la nécessité d’accélérer le processus de désengorgement des prisons, a expliqué cet élu du peuple.

EnglishFrenchPortugueseSpanishSwahili
error

UCV - Abonner & Liker