RDC-Justice: Dépôt d’une Plainte contre le President de la République, le procureur près la cour constitutionnelle saisit!

l’État de droit dans toute sa splendeur c’est le cas de le dire, depuis le début de l’année 2020 on assiste à plusieurs feuilletons juridico-politique qui se succèdent sur la place publique, avec comme caractéristique particulière qu’ils touchent les hauts dignitaires de la République ! N’y a t’il donc plus d’intouchables en ce pays d’Afrique subsaharienne?
Après le directeur de cabinet du chef de l’État en pleine procedure pénal et dont le jugement tombera sous peu , c’est le Président de la République lui-même qui est visé par une plainte en justice !
Cela semble totalement irréel et impensable, mais un citoyen l’a fait, Monsieur Matuzeyi Kuedi Trésor!
Ce-dernier par ses avocats du cabinet Etude Serge Misseka et Associés a porté plainte contre Felix Tshisekedi chef de l’État à qui il reproche:
La désignation du premier ministre en violation intentionnelle de la constitution notamment en son article 78; 79 alinéa 3, 160 et 162 alinea 2 ;
La signature des grâces présidentielles et autres procédures juridiques malveillantes au bénéfice de personnes condamnés pour Viols, vols et faux en écriture ;
L’inopportunité et l’arnaque du programme des 100 jours en dilapidant intentionnellement les réserves à la trésorerie de l’État, provoquant inflation volontaire et préjudice au peuple congolais;
Avoir cédé par inaction, et abstention des parties du territoire congolais aux forces étrangères rwandaises au Nord-Kivu et zambienne au Tanganyika dans la localité de MULIRO;
Être complice à la malversation financière en s’abstenant de faire le suivi de son programme dit des 100 jours.

Pour le plaignant soutenu par ses conseils, tous ces faits a charge du président Tshisekedi Félix sont passibles d’infraction de haute trahison, ce pourquoi sa plainte en tant que citoyen congolais a été déposée et réceptionnée au parquet de la cour constitutionnelle.
C’est une première en Rdc qu’un citoyen lambda initie une plainte contre un chef de l’Etat en exercice, les regards sont à présent braqués à la Cours Constitutionnelle pour la fin a donné a cette plainte, en vertu des articles 163 et 164 de la constitution.
Wait and see.

Thierry BWONGO.

EnglishFrenchPortugueseSpanishSwahili
error

UCV - Abonner & Liker