ÉTATS-UNIS : UNE FEMME TUÉE CHEZ ELLE PAR DES POLICIERS ALORS QU’ELLE DORMAIT

Ils se sont trompés de maison. Trois policiers ont tué une femme afro-américaine à son domicile, le 13 mars dernier à Louisville (Kentucky). Les fonctionnaires se sont rendus à la mauvaise adresse.

Breonna Taylor dormait lorsque les policiers se sont introduits à l’intérieur de sa résidence, «ont tiré aveuglément» et l’ont tuée, selon la plainte déposée par sa famille et rapportée par NBC News.

A l’époque, la police avait déclaré que ses agents avaient frappé à de multiples reprises à la porte, avaient annoncé leur présence avant de rentrer de force et d’être accueillis par des tirs.

«Nous sommes aux côtés de la famille de cette jeune femme pour exiger des réponses du département de police de Louisville», a déclaré lundi dans un communiqué l’avocat Ben Crump, qui défend également les intérêts de la famille d’Ahmaud Arbery, abattu par deux hommes blancs le 23 février dernier en Géorgie.

LA VERSION DE LA POLICE TOTALEMENT DIFFÉRENTE DE CELLE DE LA FAMILLE

Selon la NBC, Breonna, âgée de 26 ans, dormait avec son petit-ami, Kenneth Walker, 27 ans, quand des policiers en civil, à bord de véhicules banalisés, sont arrivés à leur domicile vers 12h30. Les policiers étaient à la recherche d’un suspect qui vivait dans une autre partie de Louisville et se trouvait déjà en garde à vue.

Les forces de l’ordre seraient entrées «sans frapper et sans s’annoncer comme officiers de police», selon le média américain. Le couple se serait alors réveillé en pensant être victime d’un cambriolage. L’homme a appelé les secours.

Selon la police, Kenneth aurait ouvert le feu sur un officier. D’après la NBC, Walker détient une licence de port d’arme et conservait des armes à son domicile pour se protéger. Il a été arrêté par la police pour agression et tentative de meurtre sur un policier.

Sa petite-amie a été abattue, touchée par huit balles. «Les officiers n’ont fait preuve d’aucun jugement raisonnable ou valable lorsqu’ils ont tiré plus de 25 coups de feu à l’aveugle et causé la mort injustifiée de Breonna», selon le rapport de la plainte.

Une plainte pour mort injustifiée, usage excessif de la force et négligence grave a été déposée en avril dernier par Tamika Palmer, la mère de Breonna Taylor.

Le maire de Louisville a lui déclaré qu’il comptait sur le chef de la police pour une enquête approfondie. «Ma priorité est que la vérité éclate et que la justice suive le chemin de la vérité», a notamment publié sur Twitter Greg Fischer.

EnglishFrenchPortugueseSpanishSwahili
error

UCV - Abonner & Liker