Coronavirus: au Sud-Kivu, Mukwege propose trois stratégies de confinement…

Le Docteur Denis Mukwege, nommé président de la commission santé dans l’équipe de riposte contre le coronavirus au Sud-Kivu a proposé, ce vendredi 10 avril, trois types de confinement pour éviter la contagion de la pandémie de coronavirus dans cette province pour les personnes fragiles.

Denis Mukwege explique que les personnes de moins de 60 ans qui représente 96% de la population au Sud-Kivu peuvent résister en cas de contamination alors que ceux dont l’âge dépasse les 60 ans présentent un système immunitaire moins efficace, surtout si à l’effet d’âge s’associent des maladies comme le diabète, l’hypertension, l’obésité, l’asthme, etc sont plus exposés. D’où il souhaite en priorité un confinement partiel des personnes âgées de plus de 60 ans.

” En premier lieu, les personnes âgées étant des trésors pour notre société et nos familles, il est important de les sécuriser et de les préserver. Pour ce faire, nous suggérons aux familles qui le souhaitent d’envisager le regroupement de nos parents âgés de plus de 60 ans dans une résidence partagée, conviviale et pour un nombre limité de personnes. Les plus jeunes membres de la famille occuperont temporairement d’autres maisons et travailleront pour prendre en charge l’alimentation de leurs ainés qui seront ainsi soustraits aux contacts potentiellement dangereux avec l’extérieur. La personne qui leur apportera la nourriture n’entrera pas en contact direct avec eux. Des désinfectants ou l’eau chlorée pour lavage des mains seront mis à la disposition. Les contacts avec la famille se feront de préférence par téléphone”, explique Denis Mukwege dans un communiqué.

La deuxième stratégie qu’il appelle le confinement individuel ou sélectif c’est d’isoler les gens fragiles à la contamination.

La famille pourrait envisager de soustraire quelqu’un aux risques de contagion en le confinant, à cause de son âge et de sa comorbidité. On pourrait utiliser le même principe décrit plus haut. Celui qui apportera la nourriture devra se désinfecter, porter un masque et éviter au maximum le contact”, déclare Mukwege.

En ce qui concerne le troisième type de confinement, Mukwege encourage le retrait aux villages de certaines personnes.

” Les personnes qui ont des habitations secondaires dans des villages pourraient anticipativement s’y retirer et s’y isoler avant que la pandémie ne se propage dans la ville”, souhaite Mukwege.

Outre ces modèles de confinement, le prix nobel de la paix recommande le port obligatoire du masque pour tout le monde.

” Les dernières études ont montré que dans les pays ou les endroits où les masques ont été utilisés systématiquement, le taux de contagiosité et de mortalité au coronavirus ont été faibles. Pour rompre la chaine de transmission du Covid19, il est capital que toute la population porte un masque à l’extérieur de la maison. Et, si une personne présente des symptômes de la maladie, elle doit aussi le porter à l’intérieur de la maison”, a-t-il dit.

Sur ce, Il annonce que le gouvernement provincial et son équipe proposera des masques à confectionner localement.

Nous sommes conscients des difficultés d’approvisionnement en masques. C’est pour cela, qu’avec le Ministère provincial de la santé, nous proposerons un modèle de masque qui sera confectionné localement selon les recommandations de Sciensano. Ce modèle suggère que le masque soit cousu en deux couches de tissus en coton disponibles sur nos marchés. En leur milieu on mettra soit une toile de type viseline bien connue de nos tailleurs, soit du papier essuie-tout, un mouchoir en papier ou encore du papier hygiénique. Ce type de masque garantit une protection pour plus ou moins 4 heures. Après, ce masque sera trempé dans l’eau savonneuse et chaude de plus de 60° pendant 30 minutes ou alors il sera trempé dans l’eau chlorée à 0,5%, puis séché et repassé”, a annoncé Mukwege. 

Denis Mukwege insiste que ces mesures aideront à empêcher la contagion qui peut entraîner plusieurs morts.

Ces mesures sont cruciales pour aplatir la courbe du nombre de personnes contaminées, ce qui signifiera au total, moins de morts, car sans adopter ces mesures, nous compterons malheureusement des milliers de morts. Soyons en conscients !”, a jouté Mukwege.

La province du Sud-Kivu compte 4 cas confirmés, tous à Bukavu. La ville a été isolée des autres territoires par les autorités locales. Seuls les produits alimentaires et autres biens de première nécessité ont accès dans le chef-lieu de la province.

EnglishFrenchPortugueseSpanishSwahili
error

UCV - Abonner & Liker