RDC : la Banque centrale chargée de collecter l’argent dédié au Fonds de solidarité Covid-19 !

La Banque centrale du Congo (BCC) a ouvert trois comptes bancaires dans chacune des banques commerciales de la Rd Congo. Objectif : recevoir toutes les contributions financières des donateurs personnes morales et physiques dédiées à la riposte contre le Covid-19. Et ce, conformément à l’instruction du premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

En effet, la collecte du Fonds national de solidarité contre le Coronavirus (FNSCC) initié par le chef de l’Etat est confiée à la Banque centrale.

« Nous avons ouvert trois comptes dans chacune des banques commerciales, en franc Congolais, en dollar américain et en euros. Ce sont des comptes dédiés à recevoir des versements des entreprises et des personnes de bonne volonté qui souhaitent accompagner le gouvernement dans cette lutte contre le Coronavirus », a indiqué le gouverneur de la Banque centrale du Congo, Deogratias Mutombo.

Visiblement, le Gouvernement a préféré recourir à l’expertise et au réseau étendu de la BCC tant au niveau national qu’international afin de mobiliser les dons en espèces des congolais de part le monde et d’autres donateurs internationaux.

La transparence dans la traçabilité d’opérations et la fiabilité garantie aux donateurs sont deux autres critères semblent avoir concouru à cette décision du chef du Gouvernement. Car, il s’agit des comptes de la Banque centrale dont la gestion est assurée par elle-même. Donc, appartenant à l’Etat congolais.

D’après le gouverneur Deogratias Mutombo, il y a un compte reflet de tous ces comptes dans les livres de la Banque centrale, qui n’est pas à confondre avec les autres sous comptes du Trésor.

« Rassurez-vous que l’argent que vous allez verser là-bas aura une bonne destination et sera utilisé

RDC : UBA, première banque à appuyer le gouvernement dans la lutte contre le Coronavirus ! 

Si ces comptes bancaires dédiés au Fonds national de solidarité contre le Covid-19 feront l’objet d’une communication imminente dans la presse, Déogratias Mutombo précise que ceux qui ont des dons en nature peuvent aussi le faire.

Cette information a été rendue publique lors de l’échange avec la presse intervenu le 03 avril au terme de la troisième réunion ordinaire du Comité de politique monétaire.

A tout prendre, l’option levée par le Gouvernement au sujet de ce Fonds national de solidarité contre le Covid-19 vient de clore le chapitre des spéculations et d’une longue attente ayant démontré la nécessité de coordonner les dons en espèces et en nature de la part de donateurs congolais et étrangers  pour qui rien ne pouvait freiner leur élan de solidarité.

Plusieurs scenarii se dessinaient autant qu’une floraison des propositions sur le modèle de gestion de ce fonds et du profil de son manager. C’est le cas de celle des quatre parlementaires qui, dans leur dernier communiqué du 3 avril 2020, ont demandé au chef de l’Etat d’accélérer la mise en œuvre du Fonds national de solidarité contre le Covid-19.

« Pour des raisons de transparence, nous souhaiterions que la gestion de celui-ci soit confiée à une personnalité indépendante qui sera appuyée par un cabinet d’audit indépendant de façon à garantir la traçabilité des transactions », préconisaient-ils.

Si cette partie de leur proposition est vidée, il ne reste plus qu’aux institutions publiques à prêcher par l’exemple en apportant les premiers leurs contributions, le secteur privé, la société civile et toutes les personnes de bonne volonté appelés également à participer à cet effort de solidarité.

Source Zoom-eco.net

EnglishFrenchPortugueseSpanishSwahili
error

UCV - Abonner & Liker